Prime d’intéressement des agents municipaux : notre intervention en conseil

Lors du conseil municipal du 2 juillet 2015, nous vous avions fait part de notre opposition aux mesures qui ont consisté à retirer une semaine de congés aux agents municipaux et à augmenter leur durée de travail. Comme simple compensation de ce « travailler plus pour gagner la même chose voir moins », vous aviez décidé de mettre en place la prime d’intéressement à la performance collective des services basée sur la réduction du nombre d’heures supplémentaires et dur la réduction du nombre de postes.

Nous vous avions rappelé à cette occasion que dans les exemples de performance donnés dans la circulaire relative à cette prime d’intéressement, on ne trouvait pas l’objectif de réduction du personnel.
En effet, la Circulaire prévoit : L’introduction de l’intéressement collectif dans les collectivités territoriales et leurs établissemements publics, dans le respect du principe de libre administration, a vocation à rénover les pratiques de gestion, à renforcer la motivation des personnels, à améliorer la qualité du service public et à approfondir le dialogue social. Sur ce dernier point, l’intervention du comité technique dans la procédure est prévue à plusieurs reprises.
Nous nous étions livrés à une analyse du texte de la circulaire en mettant en regard les objectifs de réduction de poste que vous souhaitiez imposer. Et nous en avions conclu que d’une part le fait de donner comme objectif la réduction du nombre d’emplois ne renforçait pas la motivation des personnels, loin de là. Cela n’améliorait certainement pas la qualité du service et n’approfondissait pas le dialogue social.

Aussi vos objectifs de performance ne correspondaient pas aux objectifs fixés par la circulaire.

Qu’en est-il en 2018 ?

Les agents municipaux remplissant les conditions d’attribution de cette prime d’intéressement ont bénéficié d’une prime de 200 € bruts en janvier 2018 puisqu’il y a eu un gain de postes sur la période 2015-2017. Nous ne disons pas qu’ils ne l’ont pas méritée, au contraire, c’est la moindre des choses d’avoir une compensation même minime, pour les efforts imposés par votre municipalité.

Mais avec cette nouvelle délibération, vous poussez la mesquinerie très loin : désormais les postes liés à des remplacements vont compter dans le décompte des évolutions de postes ! C’est-à-dire que vous changez la règle du jeu et le versement de la prime d’intéressement au titre des réductions de poste sera encore plus difficile à obtenir puisque les remplacements seront désormais comptés dans l’effectif.

Nous ne comprenons vraiment pas cette politique mesquine vis-à-vis des agents municipaux qui n’ont pas des rémunérations mirobolantes, loin de là.

Nous voterons contre cette délibération.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s