La droite désaccordée retarde le projet de tramway

“Il n’y aura pas de tramway s’il n’y a pas de SMR et ceux qui s’opposent à l’emplacement du SMR, s’opposent au tramway !” Voici une manière très simpliste et politicienne d’aborder le sujet du centre de remisage du tramway, c’est le moins que l’on puisse dire!

imageCette formule à l’emporte-pièce a été prononcée par le maire de Châtenay-Malabry à une question posée en conseil municipal. Et si ce raisonnement lapidaire, tentant de faire porter, par les élus socialistes et leur recours contre le Plan Local d’Urbanisme de Châtenay, les raisons d’un éventuel retard sur le projet, cherchait finalement à cacher d’autres difficultés inavouables ?

Voici ce que l’on apprend au travers d’une note du Syndicat des Transports d’Ile de France (STIF) [i]:

image

En fait, le nouveau maire de Clamart UMP fait des siennes et met à mal le projet de tramway. Il y a fort à parier qu’aujourd’hui la droite UMP du sud des Hauts-de-Seine doit discuter vivement sur le sujet…

D’ailleurs nous avons appris que tous les points relatifs au tramway T10 avaient été retirés de l’ordre du jour du prochain conseil d’administration du STIF.

Notre recours contre le PLU portait sur le déclassement de plusieurs espaces boisés classés dont l’espace boisé que le Maire souhaite sacrifier pour y installer le centre de remisage du tramway alors qu’un autre site est envisageable au Plessis-Robinson. Nous ne sommes bien évidemment pas contre le tramway alors que le Maire de Clamart UMP si !


[i] Note figurant sur le site suivant : http://philippekaltenbach.typepad.fr/Note%20STIF%20TAC%20P1.pdf